En route pour l'American Museum of Natural History. Déjà rien que la station de métro me faisait rêver, avec ses petits animaux sur les faiences...

Nous y sommes restés environ 4 heures, et j'aurais aimé y passer un peu plus de temps...
J'ai été réellement émue par ces squelettes de dinosaures, c'était plus qu'impressionnant, d'une part pour ce qu'ils représentent eux même, des animaux ultra puissants balayés de la terre comme de vulgaires feuilles mortes, et aussi pour ce que représente l'image qu'ils revoient... Ces squellettes immenses sont tellement connus... Les voir, c'était un peu comme voir le Golden Bridge, c'était se dire "ca y est, ils sont là, je les vois enfin, en vrai, moi aussi...
Ca faisait tellement longtemps que j'en avais envie, et pourtant je ne m'étais même jamais imaginé avoir l'occasion un jour de les voir en vrai...

Pour le reste... les avis divergent... c'est un musée-zoo, mais c'est normal, puisqu'il traite d'histoire naturelle,  non ? Je ne sais pas à quoi s'attendent ceux qui sont décus en le visitant. Il y a donc des scènes superbes avec des animaux de toutes sortes... Evidemment on a déjà vu des chevreuils et des loups, alors les voir là, empaillés, derrière des vitrines, ce n'est peut-être pas le plus impressionnant. Mais tout le monde n'a pas la chance de voyager, tout le monde ne peut pas monter sur le dos d'un éléphant, tout le monde n'a pas l'occasion de plonger avec des tortues... J'ai trouvé ce musée extrêmement pédagogique, et il doit sans aucun doute passionner des milliers d'enfants et peut-être avec leur parents. Alors finalement je suis contente, car j'aurai terminé ce voyage sur une note positive !

Nous n'aurons malheureusement pas eu le temps de passer devant le Guggenheim, parce que nous ne souhaitions pas prendre de risque avec le shuttle qui devait nous emmener à l'aéroport... Si on avait pris le Air Train, on aurait certainement eu le temps d'y faire un petit détour... dommage !